vendredi, 26 mai 2017
FacebookTwitterRSS Feed
   
Texte

Dysfonctionnement des procédures de contrôle et d'évaluation de la mise sur le marché des médicaments

Françoise Laborde, Sénatrice de la Haute-Garonne, a interpellé le Ministre de la Santé, lors de la séance de questions d'actualité, jeudi 20 janvier au Sénat, sur les graves dysfonctionnements des procédures de contrôle et d'évalutation de la mise sur le marché des médicaments. Il est urgent de garantir la transparence et la réactivité des systèmes d'alerte. Surtout, il faut tirer les leçons du passé. " L'affaire du Mediator révèle que malgré les scandales du sang contaminé, de l'amiante et d'autres molécules, la loi du marché et les conflits d'intérêts l'emportent, encore aujourd'hui, sur la santé des malades. C'est inacceptable, il faut changer la donne pour rétablir la confiance des usagers face aux agences sanitaires et aux laboratoires pharmaceutiques
! " affirmait-elle. Alors que des missions parlementaires d'information  viennent d'être constituées sur la question de la pharmacologie et des agences sanitaires, elle a demandé au Ministre de garantir, d'abord, l'indépendance des experts siégeant au sein des instances de surveillance santaires.