Congrés de réunificiation des Radicaux

Congrés de réunificiation des Radicaux

Le samedi 9 décembre, journée nationale de la Laïcité, se tenait le congrès de réunification de la famille radicale. Désormais les Radicaux de Gauche et les Radicaux Valoisiens se retrouvent au sein du même parti : le Mouvement Radical (social libéral).

Voici le texte de mon intervention lors de la clôture du congrès :

Au-delà de nos différences
Des coups de gueule des coups de sang
A force d´échanger nos silences
Maintenant qu´on est face à face
On se ressemble sang pour sang
Certains auront reconnu les paroles d'une chanson si souvent fredonnée cette semaine et de circonstance aujourd'hui !
Au delà du clin d'oeil à l'actualité, j'ai trouvé dans ces paroles une concordance à ce qui nous réunit aujourd'hui. Des femmes et des hommes militants, passionnés par les valeurs républicaines qui se sont séparés mais se retrouvent enfin autour des valeurs fondatrices de nos formations politiques !
Merci Sylvia, Laurent de me donner la parole pour exprimer ma satisfaction de voir aboutir la réunification de nos deux partis. Oui, au départ nous étions une seule et même famille, mais l'histoire a fait que .... Je ne reviendrai pas sur ce qui nous a séparé, tout cela a déjà été suffisamment répété. Il faut se réjouir et nous concentrer sur ce qui nous rassemble. Mais là encore les orateurs de la journée l'ont fort bien dit.
Oui, nous devons faire de la politique autrement, les concitoyens l'ont exprimé, mais nous avons une antériorité à tout autre parti qui doit être utilisée, valorisée et mise à profit afin que la France, notre République soit à l'écoute de tous. Ne sommes-nous pas le plus vieux parti de France ?
Je vous parlerais en temps que Sénatrice de la Haute-Garonne, territoire où les valeurs radicales ont imprégné durablement l'atmosphère du Nord au Sud, du Lauragais au Comminges pyrénéen - si cher à notre très regretté François Fortassin -. Comme notre parti, ce territoire est multiple, empreint d'histoire mais aussi tourné vers l'avenir et surtout l'Europe avec la meilleure illustration qui soit : Airbus - seul consortium européen capable d'un rayonnement industriel mondial !.
Vous me connaissez aussi en tant que combattante de la laïcité. Quel magnifique symbole que le choix de cette journée pour sceller notre réunification. Pourtant je ne peux m'empêcher de vous dire qu'au delà du symbole de cette journée nous devons rester vigilants. Je suis bien consciente de l'ampleur de la tâche qu'il y a dans la défense de la Laïcité. Il y a tant à faire ! Le dire est une chose, le faire en est une autre. Si chacune et chacun d'entre nous participions régulièrement à des actions concrètes, nous ferions reculer l'intégrisme, l'obscurantisme, et même le terrorisme.
Mon action de Sénatrice s'inscrit aussi dans l'action du RDSE, ce groupe parlementaire auquel j'appartiens depuis mon arrivée au Sénat et qu'avec Jacques Mézard nous avons solidifié autour de nos valeurs radicales et qui a retrouvé une place éminente au Sénat, autour de notre Président Jean Claude Requier, groupe parlementaier de poids égal à celui de la République En Marche !. Merci à vous Sénatrices et Sénateurs d'être présents aujourd'hui ou excusés, vous qui travaillez avec ardeur et conviction pour faire vivre notre particularité politique dans sa diversité.
Mes amis, je suis issue d'une famille gaulliste, j'ai découvert la Gauche en me confrontant aux étudiants de l'Ecole Normale parisienne des Batignolles, lorsque j'ai voulu devenir enseignante.
L'école publique laïque et véritable ascenseur social (à l'époque !) m'a permis de devenir ce que je suis et de porter notre devise républicaine Liberté Egalité Fraternité qui sont les trois mots qui définissent le mieux la Laïcité.
J'ai aussi été empreinte d'une éducation au respect de l'Europe par mon père, qui a fait la guerre qui a été prisonnier en Allemagne mais qui a très vite eu conscience que l'Europe serait importante pour garantir "Plus jamais ça !"
Et me voici dans les années 90 où j'ai rencontré des radicaux de Gauche (et oui ! désolée pour les autres). Ces rencontres ont été suffisamment fortes pour qu'elles m'encouragent à m'engager politiquement pour la première fois de ma vie, j'avais compris que ce parti était fait pour moi.
Aujourd'hui ce n'est plus seulement un parti dans lequel nous nous retrouvons tous mais bel et bien un nouvel avenir que nous construisons dont je serai actrice à part entière.
Oui, il faut sortir de la confrontation entre les deux blocs PS et Républicains, il nous faut prendre place dans la transformation de la vie publique française en conjuguant comme nous savons si bien le faire soutien et indépendance. C'est à cela que j'ai envie de participer.
Je vous invite à faire de même avec énergie, passion intelligence et diplomatie (d'aucuns savent que c'est ma qualité principale .... ou pas !) car sur le terrain il nous faudra trouver les mots pour convaincre.
Je vous remercie.

Médias