dimanche, 30 avril 2017
FacebookTwitterRSS Feed
   
Texte

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux Femmes

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux Femmes

Le 25 novembre 2015, une nouvelle campagne est lancée pour faire connaître le 3919, numéro d’écoute et d’orientation, anonyme et gratuit, disponible 7 jours sur 7. La Délégation aux Droits des Femmes du Sénat organise, elle, un colloque sur les femmes victimes de la traite des êtres humains.

J'assiste à ces deux tables-rondes consacrées  :

- pour l'une aux "femmes victimes de la traite des êtres humains", en présence d'experts et de représentants d’associations (France Terre d’Asile, Comité contre l’esclavage moderne, Secours Catholique, dispositif national Ac.Sé d’accueil et de protection des victimes de la traite, ECPAT France)

- pour l'autre à " mettre fin à l’exploitation sexuelle des enfants "

Violences femmes © Chepko Danil Fotolia

 

Ces débats sont diffusés en direct sur le site du Sénat.

Consulter le Programme détaillé

Présentation des intervenants et documentation

 

Pour aller plus loin :

- Pour que le viol et les violences sexuelles cessent d'être des armes de guerre, rapport d'information de Mme Brigitte GONTHIER-MAURIN, fait au nom de la délégation aux droits des femmes, n° 212 (2013-2014) - 10 décembre 2013
- Traite des êtres humains et violences faites aux femmes : priorités nationales, lutte internationale, rapport d'information de Mme Maryvonne BLONDIN, fait au nom de la délégation aux droits des femmes, n° 583 (2012-2013) - 16 mai 2013

- Plan d'action national contre la traite des êtres humains 2014 - 2016.


 39 19 - appel d'urgence

Selon le rapport de la FNSF - Fédération Nationale Solidarité Femmes -, le nombre d'appels au 39 19 en 2014 a doublé par rapport à 2013. Les centres d'appels des 64 associations fédérées ont enregistré une hausse de 52% des appels entrants.

Dans 78% des cas, le partenaire actuel est l'auteur des violences.

Trois principaux types de violences sont recensés :

- les violences psychologiques dans 86% des appels

- les violences verbales pour 75% et

- les violences physiques pour 70%.

Le même rapport pointe l'augmentation de la gravité des violences physiques avec l'utilisation d'armes, notamment.

Un espoir : 40% des femmes ont entamé des démarches administratives auprès des services de police ou de gendarmerie.

Une inquiétude collatérale : 93% des enfants de victimes sont exposés aux violences conjugales et 21.5% sont directement victimes de violences physiques.