dimanche, 26 mars 2017
FacebookTwitterRSS Feed
   
Texte

40e anniversaire de la loi Veil pour le droit à l'IVG

40e anniversaire de la loi Veil pour le droit à l'IVG

Le 20 janvier 2015, la Délégation aux droits des femmes du Sénat a salué les mesures annoncées par le gouvernement pour améliorer l'accès à l'IVG.

Françoise Laborde participe aux travaux de la Délégation sénatoriale aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes, présidée par Mme Chantal Jouanno (UDI-UC, Paris), sur le projet de loi relatif à la santé, qui ont débuté le 15 janvier 2015, par une table ronde sur l'interruption volontaire de grossesse et la contraception d'urgence avec des responsables associatifs et des acteurs de terrain.

À la veille du quarantième anniversaire de la promulgation de la loi Veil, la délégation aux droits des femmes du Sénat a rendu hommage à la détermination courageuse et pionnière de Simone Veil et aux parlementaires qui, par leur vote, ont permis l'adoption de cette loi décisive pour les femmes.

Elle a appelé à la plus grande vigilance pour que le droit à l'IVG ne soit pas remis en cause.

À la suite de l'annonce par Mme Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, de la santé et des Droits des femmes, vendredi 16 janvier 2015, du programme d'action IVG à laquelle assistait Mme Chantal Jouanno, présidente, la délégation se félicite de ces diverses mesures qui faciliteront l'accès à l'IVG dans des délais plus rapides, en renforceront la gratuité et amélioreront l'information des femmes.

Elle note toutefois que des efforts restent à accomplir, notamment pour assurer le respect de l'anonymat des mineures et des jeunes adultes, permettre le libre choix par les femmes de la méthode d'intervention et promouvoir un véritable contrôle de la pratique des IVG.

La délégation aux droits des femmes, soucieuse de garantir la réalité du droit à l'IVG, poursuivra sa réflexion sur ce sujet dans les semaines à venir.