mardi, 28 mars 2017
FacebookTwitterRSS Feed
   
Texte

31ème Congrès de la FNACA Haute-Garonne

31ème Congrès de la FNACA Haute-Garonne

La clôture des travaux du 31ème congrès départemental de la FNACA Haute Garonne s'est déroulé dimanche 27 octobre à Grenade sur Garonne en présence de M. Kader Arif, Ministre délégué aux anciens combattants. 27/10/2013 : Congrés FNACA à Grenade sur Garonne
Voici le discours prononcé par Mme LABORDE à cette occasion :

Les personnalités présentes ayant déjà été saluées, vous me permettrez de dire simplement :
Monsieur le Ministre,
Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs, chers amis,

Permettez-moi de débuter mon discours par un mot de félicitations à l’attention de M. Guy DARMANIN qui a été réélu dernièrement à la tête de la section départementale de la FNACA. Cette brillante réélection à l’unanimité des voix démontre, s’il en était encore besoin, la confiance absolue qui est placée dans son action tant au niveau départemental que national.
Bravo donc M. le Président !
50 ans après le «Cessez-le-feu» officiel en Algérie, nous ne pouvons que nous réjouir de voir la date du 19 mars enfin reconnue par le Parlement, comme Journée du Souvenir et du Recueillement, à la mémoire des 30 000 soldats tombés en Afrique du Nord ainsi qu'à la mémoire des nombreux civils tués.
Avec les membres du groupe RDSE, j’ai été particulièrement heureuse de participer à ce vote et permettre enfin de répondre à l’une des demandes les plus importantes de la FNACA.
Pour autant, je sais que la situation des anciens combattants n’est pas idéale et je connais les revendications portées par votre association.
Tout d’abord, la revalorisation de l'aide différentielle de solidarité en faveur des veuves d'anciens combattants et son extension aux anciens combattants aux revenus inférieurs au seuil de pauvreté : cette allocation, créée en 2007, est destinée à compléter l'ensemble des ressources mensuelles du conjoint survivant, afin de lui assurer un revenu minimum lui permettant de vivre plus dignement.
Le projet de loi de finances pour 2014 contient une mesure très attendue. Il s’agit de l’augmentation du plafond de cette aide différentielle qui est porté à 932 euros.
Ensuite, le maintien du pouvoir d'achat des pensions militaires d'invalidité et de la retraite du combattant : Même si on ne peut que saluer l’effort fait par le Gouvernement - Merci Monsieur le Ministre ! - d’augmenter le point d’indice de pension, on constate encore un trop grand décalage entre le pouvoir d’achat des retraités et le coût de la vie sans cesse grandissant. Ce constat peut malheureusement être fait pour beaucoup d’autres retraités sans différence de secteur d’activité.
Enfin, l'attribution de la carte du combattant à tous les anciens d'Algérie qui ont 120 jours de présence au delà du 2 juillet 1962 et les bonifications de campagne au regard de l'égalité des droits.
Sans accéder complètement à cette revendication, le projet de loi de finances pour 2014 contient une avancée sur ce même sujet de l’élargissement des conditions d’octroi de la carte de combattant. En effet, le budget de la mission « Anciens combattants, mémoire et liens avec la nation » pour 2014 accède à la revendication de l’octroi de la carte de combattant à tous ceux qui totalisent 120 jours de présence en Afrique du Nord, à condition d’avoir débuté leur séjour avant le 2 juillet 1962. Mais, Monsieur le Ministre va surement vous l’expliquer !
Sur le même sujet, une proposition de loi devrait être examinée au Sénat à partir du 19 novembre prochain. Ce texte vise en effet à élargir les conditions d’attribution de la carte du combattant aux anciens combattants de l’armée française totalisant au moins quatre mois de présence en Algérie avant le 1er juillet 1964 ou en opérations extérieures. Soyez assuré que je serai vigilante lors de l’examen de ce texte avec mes collègues sénateurs mais en particulier avec mon collègue Jean Jacques Mirassou qui a cosigné une proposition de loi allant dans le même sens.
J’avais promis d’être brève Monsieur le Président mais je voulais vous rappeler mon attachement à la cause des anciens combattants et aux revendications de la FNACA.
Je vous remercie de votre attention.