dimanche, 26 mars 2017
FacebookTwitterRSS Feed
   
Texte

Organiser l'accueil des réfugiés dans des conditions décentes

Organiser l'accueil des réfugiés dans des conditions décentes

J'ai interrogé le Ministre du Logement, Mme COSSE, par une question écrite sur l'accueil des migrants, réfugiés en provenance de zones de guerre sur notre territoire et plus particulièremetn au sein de nos collectivités locales.

Texte de la question écrite :

Madame Laborde appelle l'attention de Mme la ministre du logement et de l'habitat durable sur les préoccupations de nos concitoyens relatives à l’accueil des migrants, réfugiés en provenance de zones de guerre, sur notre territoire et plus particulièrement au sein de nos collectivités locales.

Ces personnes sont contraintes de fuir leur pays, juste de l’autre côté de la méditerranée, car elles y vivent un enfer sans nom.

Au-delà des combats à l’origine de ces vagues de migration par dizaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants, il est maintenant urgent de connaître les conditions dans lesquelles nos territoires vont concrètement contribuer à organiser leur accueil dans des conditions décentes.

Il s’avère, par exemple, que la ville de Toulouse et sa métropole ont accueilli seulement une centaine de réfugiés syriens depuis le mois de mars 2015. Faute de moyens, ces derniers n’ont pu trouver que des logements précaires où il leur sera difficile de construire leur vie. Cette situation ne convient à terme ni pour eux, ni pour leurs familles. Ils ont tous besoin de pouvoir pérenniser leur situation matérielle dans le temps. Face à cette détresse, certains citoyens français à titre particulier, ou bailleurs privés ont mis des logements à disposition des réfugiés.

A ce jour, il semblerait que les collectivités territoriales de France, et celles de la Haute-Garonne ne font pas exception, n’aient reçu aucune instruction en vue de discuter collégialement des moyens qu’il est possible de mutualiser et de mobiliser pour faciliter un accueil digne et décent de ces populations déplacées.

C’est pourquoi, elle lui demande quelles consignes seront données aux préfectures afin de mobiliser les collectivités territoriales en vue d’organiser l’accueil d’un plus grand nombre de réfugiés venus de Syrie ?