Enseignement des langues régionales et en particulier de l'Occitan-langue d'oc

Enseignement des langues régionales et en particulier de l'Occitan-langue d'oc

J'ai posé une question écrite au ministre de l'Education nationale pour savoir quelles orientations il comptait donner à l'enseignement des langues régionales, notamment à l'occasion de l'examen du projet de loi Ecole de Confiance mais aussi d'un point de vue global.

 

Texte de ma question (mars 2019) :

Mme Françoise Laborde souhaite interroger M. le Ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse au sujet de l’enseignement des langues et régionales et plus particulièrement de l’occitan-langue d’oc.

Malgré des perspectives encourageantes en faveur de sa promotion, avec les engagements du Président de la République et la signature le 26 janvier 2017 d’une convention-cadre entre l’État et les collectivités territoriales visant à développer son enseignement et sa transmission, les acteurs locaux, élus, enseignants et associations culturelles, accumulent les mauvaises surprises : d'une part, à l’échelon académique, la fin des moyens fléchés affectés à l’enseignement de l’occitan à destination des collèges ; d’autre part, à l’échelon national, la réforme du baccalauréat venant dévaloriser le choix de cet apprentissage, et le mettant en concurrence avec les autres langues vivantes, laissant craindre son abandon massif par les élèves.

Il s’agirait donc en l’état d’une grave régression qui pourrait bien mettre en péril un pan entier de notre patrimoine régional et de notre richesse culturelle, et qui soulève les plus vives inquiétudes des acteurs qui le font vivre. 

En conséquence, elle demande au Gouvernement ce qu’il compte faire pour éviter la disparition de cet enseignement et continuer à le promouvoir.