Nombreuses disparitions d'œuvres d'art relevant du mobilier national

Nombreuses disparitions d'œuvres d'art relevant du mobilier national

J'ai interrogé le Ministre de la Culture sur les nombreuses disparitions d'œuvres d'art relevant du mobilier national. Texte intégral de ma question écrite n° 11093 du 27 juin 2019 :

Mme Françoise Laborde attire l'attention de M. le ministre de la culture sur les nombreuses disparitions d'œuvres d'art relevant du mobilier national suite à leur prêt aux musées et administrations.

À la suite du rapport de synthèse des vingt ans d'exercice de la commission de récolement des dépôts d'œuvres d'art (CRDOA), plusieurs médias se sont fait l'écho de la situation dramatique d'éparpillement et de péril du patrimoine mobilier national. En effet, ce serait 10 % des 500 000 objets déposés par les collections nationales dans des structures publiques, soit près de 50 000 pièces, qui manquent à l'appel. Brisés, volés, sous-déposés, perdus, des milliers de trésors disparaissent ainsi chaque année, dans l'apparente indifférence ou impuissance de l'État. Les synthèses locales de récolement de la CRDOA comportent ainsi, à l'endroit des pièces référencées comme disparues, un nombre alarmant de « classements ». Si en ce qui concerne les biens dont les églises sont dépositaires les contrôles semblent correctement menés et efficients, les administrations et collectivités territoriales seraient, quant à elles, sujettes à beaucoup moins de rigueur, générant la dispersion et la perte récurrente de nombreuses pièces.

En conséquence, elle lui demande ce qu'il compte faire, d'une part pour retrouver les pièces manquantes, et d'autre part pour mettre fin à cette inquiétante atteinte à notre patrimoine culturel et historique et sécuriser réellement l'ensemble des biens déposés.

En attente de réponse du Ministère de la culture