mardi, 28 mars 2017
FacebookTwitterRSS Feed
   
Texte

Les heures supplémentaires défiscalisées : un cadeau empoisonné

Comment un dispositif présenté comme gagnant/gagnant, peut se retourner contre les salariés :
Mme L., habitante de Haute-Garonne m’a alertée sur sa situation préoccupante. La prise en compte des heures supplémentaires défiscalisées effectuées par son conjoint, a provoqué la baisse de son Allocation Adulte Handicapé.
 
De ce fait, elle a perdu le bénéfice de l’Allocation Majoration pour Vie Autonome.
 
C’est la démonstration que le dispositif des heures supplémentaires, pourtant présenté par le gouvernement comme gagnant / gagnant, peut, à l’usage, se retourner contre les salariés et les personnes les plus vulnérables.
 
Pour dénoncer cette aberration, j’ai demandé des réponses à Mme Létard, Secrétaire d’Etat, alors en charge de la Solidarité.
 
Grâce à mon intervention, Mme L. a été rétablie dans ses droits. Mais au niveau national, combien d’autres personnes sont-elles dans ce cas? Cet effet en cascade pourrait-il se répéter pour les bénéficiaires d’autres allocations sociales, comme par exemple l’Aide Personnalisée au Logement ?
 
Les exonérations fiscales et sociales offertes aux patrons pour les heures supplémentaires sont-elles financées par les économies réalisées sur la diminution des allocations de solidarité ?Je n’ai pas reçu de réponse à ce jour.