dimanche, 30 avril 2017
FacebookTwitterRSS Feed
   
Texte

IMMIGRATION

audit parlementaire immigration 0511
LA CONTRE EXPERTISE PARLEMENTAIRE

Le groupe des parlementaires pour l'audit de la politique d'immigration, dont je suis membre, a rendu son rapport établi sur la base d'une  expertise contradictoire. 

Alors que  le gouvernement multiplie les déclarations indignes,  pour instrumentaliser cette question et stigmatiser certaines populations, ce rapport constitue un support pédagogique qui met à bas les faux semblants véhiculés.


Consulter le rapport

Voir le dossier de presse

Contribution de Françoise Laborde

Voir les vidéos de l'intégralité des auditions

Crée en décembre 2009, l’association des Parlementaires pour l’audit de la politique d’immigration, d’intégration et de codéveloppement regroupe des
députés, sénateurs et représentants français au Parlement européen de différents groupes : Eliane Assassi, Jean-Luc Bennahmias, Martine Billard, Serge Blisko, Alima Boumediene-Thiéry, Patrick Braouezec, Monique Cerisier Ben-Guiga, Pascale Crozon, Christiane Demontès, Anne-Marie Escoffier, Hélène Flautre, Daniel Goldberg, Sylvie Guillaume, Françoise Hostalier, Yannick Jadot, Eva Joly, Bariza Khiari, Françoise Laborde, Noël Mamère, Sandrine Mazetier, Marie-Anne Montchamp, Pierre Alain Muet, Georges Pau-Langevin, Etienne Pinte, Christiane Taubira, Richard Yung.

Sous la présidence de Sandrine Mazetier, députée PS, et en collaboration avec le collectif de chercheurs "Cette France-là", le groupe de parlementaires pour l'audit de la politique d'immigration, d'Intégration et de Co-developpement a mené une année entière d'auditions contradictoires et a financé ces rtavaux en toute indépendance. Le cycle d’auditions s'est terminé le 25 mars 2011.

L’audit aura ainsi entendu 35 experts -démographes, économistes, juges, policiers, syndicalistes, représentants du patronat, militants - sur les différents aspects de la politique migratoire : les questions démographiques liées au solde migratoire, les effets macroéconomiques des migrations, le coût des politiques publiques, l’impact des migrations sur le marché du travail, le codéveloppement, le respect de l’État de droit, l’asile et enfin l’intégration.