mercredi, 24 mai 2017
FacebookTwitterRSS Feed
   
Texte

EUTHANASIE


LE SENAT A REJETE L AIDE MEDICALISEE POUR MOURIR DANS LA DIGNITE

J'ai voté en faveur de ce texte malheureusement rejeté au Sénat le 25 janvier.
Résultats du scrutin sur l'amendement de suppression de l'article 1er  :
Nombre de votants 329
Nombre de suffrages exprimés 312

Majorité absolue des suffrages exprimés 157

Pour l'adoption 170
Contre 142

seringue

Les questions relatives à l'aide à mourir dans la dignité relèvent de l'intime conviction de chacun. Notre pays doit non seulement faire évoluer ce droit mais parallèlement, il est impératif de progresser en matière de développement des soins palliatifs. Des progrès ont été faits dans la prise en charge de la douleur, mais seulement 15% à 20% des besoin sont couverts et de façon inégale sur l'ensemble du territoire. La dignité des malades passe avant tout par cet effort nécessaire et urgent. Dans ces conditions et seulement dans ces conditions, il sera possible de dépassionner le débat sur ces questions et d'apaiser les souffrances. Malheureusement, la politique du gouvernement étrangle l'hopital public et ne semble pas s'orienter dans ce sens. Pourtant, en France, 75% des décès ont lieu à l'hopital le plus souvent sans entourage et, selon l'OCDE, le pays compte le plus fort taux de suicide des seniors. Ces défis restent en suspend.

Mes arguments en faveur de ce texte :
- placer la volonté du patient au coeur des décisions
- sortir de la clandestinité les malades et le corps médical et rétablir l'égalité des citoyens face à ce droit
- permettre un dorit de retrait au médecin
- former le personnel médical
- instauration d'une commission de contrôle
- les exemples étrangers attestent que les dérives attendues n'ont pas eu lieu