dimanche, 28 mai 2017
FacebookTwitterRSS Feed
   
Texte

3e plan cancer 2014 2019

1.5 milliards d'euros

pour la prévention et le dépistage

C'est l'effort qui sera consacré, par le gouvernement, à la lutte contre le cancer suivant 4 grands axes :
- guérir les personnes malades
- préserver la continuité et la qualité de vie
- investir dans la prévention et la recherche
- optimiser le pilotage de le lutte contre les cancers

Ce Plan cancer a pour objectif de répondre aux besoins et aux attentes des personnes malades, de leurs proches et de l’ensemble des citoyens.

C'est une bonne nouvelle pour nous tous ainsi que pour l'Oncopole de Toulouse, comme l'indique son président JL. CHAUZY, qui espère ainsi pouvoir bénéficier de nouveaux moyens pour développer des synergies et des avancées au niveau mondial.

Lire le communiqué de presse de l'Oncopole de Toulouse à l'occasion du lancement du 3e plan cancer 2014 2019- 4 février 2014

Lire le document de synthèse et d'orientations du 3e Plan cancer 2014

Voici les prioprités de ce plan : guérir, accompagner la personne et ses proches, préparer l’avenir de tous, par la recherche et la prévention. Il s’organise autour de quatre grandes priorités, déclinées en 17 objectifs opérationnels.

Il s’organise autour de quatre grandes priorités, déclinées en 17 objectifs opérationnels.

- Guérir plus de personnes malades

La première ambition de ce troisième Plan cancer est de guérir plus de patients, en favorisant des diagnostics précoces grâce au dépistage et en garantissant un accès rapide pour tous à une médecine d’excellence alliant les pratiques les plus pertinentes à une prise en compte vigilante des besoins des personnes. Le Plan vise également à surmonter au mieux les inégalités sociales et territoriales.

- Préserver la continuité et la qualité de vie

Le Plan vise à accompagner et soutenir les efforts des personnes pour préserver leur continuité et qualité de vie à travers trois objectifs :

  • Assurer des prises en charge globales et personnalisées ;
  • Réduire les séquelles des traitements et les risques de second cancer ;
  • Diminuer les conséquences du cancer sur la vie personnelle

- Investir dans la prévention et la recherche

Plus de 40 % des décès par cancer pourraient être évités grâce à des changements de comportements individuels ou collectifs. Le Plan cancer a pour objectif de réduire de moitié ce chiffre d’ici 20 ans, en faisant le choix de porter un effort majeur sur la prévention. L’accent est également mis sur la recherche pour développer de nouvelles approches préventives ou thérapeutiques.

- Optimiser le pilotage et les organisations de la lutte contre les cancers

Le Plan cancer affirme la nécessaire implication des patients et usagers dans la définition et à la mise en œuvre de la politique de lutte contre les cancers. Il clarifie les rôles des acteurs nationaux et régionaux et définit certaines orientations favorables à l'innovation en matière de financement.

Ce Plan s’inscrit dans la mise en oeuvre de la Stratégie nationale de santé et de l’Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l’innovation «France-Europe 2020».

Le Plan mobilisera près d'1,5 milliards d'euros sur 5 ans dont la moitié sera consacrée au financement de nouvelles mesures.

En savoir plus sur e-cancer.fr